Grand Capucin – O sole Mio

Après un premier but au Grand Capucin à nos débuts de grimpeurs avec Lucien, on avait une petite revanche à prendre… Cette fois ci pas nuit glaciale dans la Combe Maudite avant de partir, on prends l’optique de faire la voie à la journée au départ de l’aiguille du Midi, avec une grande probabilité de passer la nuit à Torino au retour…

On part donc rapidement à la première benne, traversée de la vallée blanche express, jusqu’à se retrouver au pied du Grand capucin pour la deuxième fois. On voit que ça s’entasse dans le départ direct, personne dans le couloir. On décide de quand même essayer de passer par le couloir, pari gagnant on gagne presque une heure grâce à l’astucieux passage de rimaye par Lucien.

Lucien n’as pas beaucoup grimpé en granite cet été, je me propose donc de faire les longueurs dures en tête. Nous partons dans la voie O Sole Mio, variante un peu plus soutenue de la Voie des Suisses, qui nous a posé tant de soucis deux ans auparavant.

Les choses sérieuses commencent, directement dans le raide et dans un granite doré incroyablement sculpté.

En troisième longueur nous nous retrouvons dans une magnifique fissure cannelure en 6b magnifique, un peu fuyante… La longueur clefs de la voie. Nous n’avons pas fait le relais facultatif dans la fissure, mais on a continué jusqu’à la bonne terrasse.

Le moral est au rendez vous !

On se retrouve au croisement avec la voie des Suisses, notre « high point » précédent. De la grande vire on part sur une belle longueur équipée à son début dans un raide mur à réglettes, jusqu’à franchir le toit et sortir dans une fissure parfaite.

Ça y est, on est dans la partie haute du Grand Capucin, aérienne avec des lignes de fuite incroyables, ce pourquoi nous sommes venus.

Il reste encore deux longueurs en 6a+ loins d’être faciles, mais l’ambiance incroyable nous permet de prendre le plus grand plaisir.

Une grande longueur facile nous permet de rejoindre le sommet, enfin !

Il faut penser à redescendre, tranquillement, on sait qu’on aura pas la benne

Le nom de la voie O Sole Mio évoque le continuel jeu avec le soleil que l’on ne quittera seulement lorsque nous effecturons les derniers rappels pour rejoindre le couloir.

Retour dans le couloir, on enfile les grosses, désescalade et rappels jusqu’à retrouver le glacier. Direction le refuge Torino pour un plat de pâtes bien mérité !

Pour le résumé en vidéo de la sortie, ça se passe ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :