Face S du Belvédère – Le mariage de la terre et du vent

Avec le copain Saint-Gervelain Mickael Chatelard, nous partons ce qui est sans doute la plus belle & difficile face des Aiguilles Rouges, la face sud du Belvédère. Départ du télésiège de l’Index, il ne faut pas trainer pour faire la course à la journée car la marche d’approche est relativement longue.

Pour ne pas faire le détour par le Lac Blanc, nous prenons un raccourci par un couloir à gauche de la tour des crochus. On aperçoit enfin la belle face et la ligne directe de notre objectif du jour, Le Mariage de la Terre et du Vent. Quel magnifique nom de voie pour cette pépite ouverte par Michel Piola.

Après une première longueur d’échauffement en 6a, on attaque les difficultés avec un 6c bien retord qui a des gouts de 6c+/7a bien tassé. Mis à part la longueur de transition à la vire, on ne quittera plus ce niveau de difficulté jusqu’au sommet.

Après la vire, la face semble coupée au couteau, et la grimpe continue, exigeante, avec des difficultés entre 6c et 7a…

Après s’être mis de beau combats dans les longueurs, pas toujours récompensés, on sort enfin sur l’arête sommitale.

Une descente en rappel plein gaz, il faudra revenir pour l’enchainement de longueurs !

Dernière vision sur cette belle face, hâte de revenir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :