Calanques – Le Lagon Bleu

Troisième jour de grimpe dans les Calanques, déjà 600 m de grimpe au compteur. On avait entendu parler de l’Aven du Cancéou, un gouffre dans une paroie Calcaire, donne sur un Lagon Bleu… comble du comble, une voie d’environ 60 mètre remonte le Tunnel !

Longtemps connu des plongeurs et des spéléologues, ce n’est que récemment que ce lieu unique est fréquenté par les grimpeurs grâce à l’ouverture de deux lignes.

Nous partirons de la Calanque de Sormiou, par une belle marche d’approche en direction du Cancéou. Pour rejoindre l’entrée du lagon bleu, nous décidons d’emprunter la traversée /’oublie est la ruse du diable. Après bien 1h d’errances avant de trouver l’attaque à cause de notre préparation à l’arrache, nous partons pour cette belle traversée qui nous régale par sa grimpesur du beau caillou au dessus de l’eau.

Petit à petit on s’élève dans une grande diagonale montante à droite, jusqu’à atteindre une rampe/vire qui traverse en ascendance sur environ deux cent mètres.

on vient buter sur un beau rappel en fil d’araignée ! de là on traverse par de la marche à l’accès du secteur du Ponant, par la deuxième partie de la traversée.

Après quelques longeurs entrecoupées de marche nous arrivons à l’entrée de l’Aven.

Prends moi sec au dessus du Lagon bleu, le doux nom de la voie que nous allons emprunter. On accède par deux rappels.

Arrivées à la plage du Lagon bleu, décéption. Une forte houle traverse depuis la mer toute proche, et avec des amplitudes de l’ordre de 3 mètres, impossible de se baigner sans risquer de se faire fracasser contre les rochers ! tant pis, pour la trempette il faudra revenir !

On profite malgré tout de ce lieu unique avant de repartir vers le haut?

La grimpe est facile, mais le rocher glissant avec l’air marin, il faut rester vigilent, surtout dans la premières longueurs.

Les longeurs sont courtes, et le caractère très zigzagant du tracé rend difficile de doubler les longeurs. C’est raide, mais très prisu et sculpté, très ludique à grimper, et de l’ordre de 5c max.

la longueur de sortie est superbe, le retour au soleil nous donne l’impression de revenir d’un petit voyage.

Sortie de l’Aven, mais pas encore fini pour la grimpe ! pour rejoindre le sentier de retour, il faut encore franchir une paroie de 150 mètres. Nous emprunterons les Cheminées du Puits, un itinéraire historique signé Livanos, rééquipé en goujons.

Une grande longueur en V+ nous régale ave

Après un passage improbable dans un véritable boyeau, une grande longeur en V+ nous attends, sur une roche rare, de l’aragonite.

On prends de l’altitude et on peu observer le parcours de la vire/rampe de l’oublie est la ruse du diable qui part du pilier et qui se termine au niveau de la grotte.

Nous débouchons au sommet, en une heure de marche nous rejoindrons la calanque de sormiou pour une bonne baignade, après un belle journée en montagne, complète. Même si nous n’avons pas passé les 250m d’altitude !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :