Pointe Centrale de Tricot – Couloir du Lagopède

Depuis ma première visite à ski dans le sauvage cirque de Bionnassay, avec la descente du couloir NE de la pointe inférieure de Tricot, l’envie de revenir y tracer quelques courbes s’est faite plus que débordante.

En cet hiver « poubelle » sans remontées mécaniques, le coin a été pris d’assaut, ce qui est tout à fait compréhensible. Départ ski aux pieds du village de Bionnassay, un terrain des plus intéressant s’offre à tout skieur capable de se mettre un peu plus de 1300m D+ dans le cornet.

Ayant appris l’existence d’une ligne plus à droite que la Classique NE de la pointe Inférieure, c’est avec plein de curiosité que je demande à Tom « Youtzi » Yout, partenaire fidèle de toutes les conneries skis au pieds d’aller y jeter un coup d’oeil.

Mais comme un Yout peut en cacher un autre, nous nous retrouvons à 4 pour aller jeter un oeil à ce Couloir du Lagopède. Seb et Baptiste Yout (respectivement frère et cousin de Tom) se joignent à nous.

D’autres skieur sont présents au parking, ils partent comme des énervés de peur qu’on leur pique la trace. Mais heureusement pour nous, peu de personnes ont une approche originale de la montagne et non grégaire. Toutes les traces convergent vers le couloir Nord est de la pointe inférieure de Tricot. C’est un champ de bosse.

Nous continuons la remontée du glacier dans une ambiance pesante. Nombreux sont les débris de glaçons qui nous rappellent que nous sommes plein axe sous les séracs de la face Nord de Bionnassay, si ça décide de partir « gros ».

On arrivera néanmoins sans un coup sur le casque au pied du couloir, ou devrais-je dire le système de couloir. un premier raidillon de 100m donne accès par une traversée presque descendante au couloir principal, d’environ 400m.

Je m’avance sur la rimaye qui n’as pas l’air si méchante. Alors que je m’apprêtais à dire que « ça passe niquel » au Yout-Gang, un gros Whomp retentit, et le pont de neige s’affaisse sur tout sa longueur, laissant apparaitre une fissure horizontale sur la rimaye au préalable plutôt bouchée.

après cette petite montée d’adrénaline, je constate qu’il y a eu seulement tassement et que le tout devrait même être plus solide qu’au paravent. Je continue pour faire relais sur le corps mort préparé la veille afin de faire venir les collègues.

Une fois tout le monde du bon côté de la rimaye, on laisse la corde en place pour les quelques mètres de glace, la main courrante pour la descente sera la bienvenue !

On devine les traces de la traversée permettant de rejoindre le couloir principal depuis le couloir d’accès.

Dans le couloir principal, la neige est bonne, 20-30 cm de vielle poudre, mais la trace est plutôt physique. On remercie Baptise d’être affuté et d’avoir accompli le travail de Bulldozer sur une grande partie de ce couloir principal !

à la sortie de ce couloir on arrive sur une sorte de replat, pouvant servir de point de départ si les conditions pour la sortie sur l’arrête ne sont pas réunis.

En effet, les 100 derniers mètres sont ce que l’on peut qualifier de suspendus. Une étroite langue de neige traverse à droite pour donner accès à une banquette de 50m de haut sur 100m de large, suspendu au sommet de la raide face mixte de la pointe centrale de Tricot. Une chute à cet endroit vous catapulterais directement dans la partie basse du couloir de la pointe inférieure de Tricot.

Nous prenons l’option de sortir sur l’arête, étant donnée la neige qui nous parait plutôt stable. En effet on devine la couche de sable du début d’hiver, ce qui exclu des accumulations de neiges dans cette pente suspendue. Au fond on peut observer le champ de bosse dans la partie haute du couloir de la Pointe inférieure.

Après un tour de panorama, nous entamons la descente par la partie la plus « spicy », la banquette suspendue en neige plutôt dure.

Une fois le couloir principal rejoint, place à la partie plaisir ! La vielle poudre ne sluff pas trop, et permet de se faire plaisir..

Comme d’habitude la descente n’est pas assez longue, et nous sommes bien trop rapidement de retour à la traversée du début. On remets les skis sur le dos pour la courte remontée avant de rejoindre la rimaye.

Merci les Yout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :